Hypolipidémiants

L’hyperlipidémie (niveau sanguin élevé de gras ou lipides) constitue un des principaux facteurs de risque d’athérosclérose. Un hypolipidémiant (parfois appelé hypocholestérolémiant) sert à ramener la lipidémie dans les limites de la normale.

Certains hypolipidémiants, comme la cholestyramine et le chlorhydrate de colestipol, se lient aux sels biliaires (sels qui transportent le cholestérol) dans l’intestin et empêchent leur réabsorption dans la circulation sanguine. Pour compenser cet effet, le foie convertit davantage de cholestérol en sels biliaires, ce qui entraîne une baisse du cholestérol sanguin.

Les autres hypolipidémiants, comme les statines, diminuent la lipidémie en inhibant la conversion des acides gras en lipides dans le foie.

Le choix d’un médicament dépend en partie des anomalies lipidiques existantes et de leur gravité.

Exemples d’hypolipidémiants : atorvastatine, fluvastatine, lovastatine, pravastatine, silmvastatine, bezafibrate, cholestyramine, clofibrate, colestipol.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s